Rappels

  • Auteurs : Goya (Michel)
  • Éditeur : Tallandier
  • Date de publication :
  • Volume : 1
  • ISBN : 9782847341638
  • Langue : français
  • Nombre de pages : 400
  • Type de publication : Livre
Résumé
Casque obligatoire pour tous, apparition des tanks, transformation de l'armement individuel… L'année 1916 marque une rupture, un tournant, le passage déterminant de la guerre classique à la guerre moderne. En novembre 1918, l'infanterie se déplace en camion. Elle est encadrée de sections de mitrailleuses, de mortiers et de chars, survolée par des aéroplanes qui harcèlent l'ennemi, l'aveuglent de fumigènes et le signalent à une artillerie omniprésente. Une armée industrielle qui renvoie baïonnette, lance et pantalon garance d'août 1914 à un autre siècle. Sous la pression d'un terrible défi, l'armée française est devenue en quelques années la plus moderne du monde. Mais cette mutation s'ancre dans des origines plus lointaines, au lendemain du désastre de 1870, lorsqu'une génération d'officiers humiliés par la défaite se sont efforcés de préparer scientifiquement la guerre. Face à l'épreuve du feu, cette entreprise s'est révélée une illusion et c'est finalement la terrible école du front qui a permis à des troupes, souvent peu instruites et mal dirigées, de devenir la Grande Armée victorieuse de 1918.

(présentation de l'éditeur)
Avis
Personnellement, j'ai simplement adoré ce livre.

On y trouve une approche historique fouillée et très scientifique de l'évolution de l'armée française entre 1870 et 1919.
Dans un premier temps (avant 1914), les évolutions sont essentiellement théoriques et le texte se concentre sur les doctrines.
Ensuite, l'auteur présente les différentes évolutions, en partant d'un point de vue stratégique pour aboutir à la vision très locale des soldats.
Il explique notamment ce qui faisait tenir tous ces poilus, comment pouvaient-ils résister au stress permanent de la guerre… Mais de façon scientifique et très claire, sans tomber dans le pathos (assez commun quand on parle des tranchées).

Par contre, ça demande de connaître un peu le sujet, il y a très peu de rappels historiques, et il ne parlent que de la France, très peu des autres belligérants. Il aurait peut-être pu voir comment ils ont évolué dans le même temps.


Le texte se complète d'une bibliographie détaillée qui permet de vérifier chaque fait, chaque anecdote rapportée.

Sujets abordés

Forum

Sujet complet »
La Chair et l'acier à 06/12/2012 21:03 d9pouces
Casque obligatoire pour tous, apparition des tanks, transformation de l'armement individuel… L'année 1916 marque une rupture, un tournant, le passage déterminant de la guerre classique à la guerre moderne. En novembre 1918, l'infanterie se déplace en camion. Elle est encadrée de sections de mitrailleuses, de mortiers et de chars, survolée par des aéroplanes qui harcèlent l'ennemi, l'aveuglent de fumigènes et le signalent à une artillerie omniprésente. Une armée industrielle qui renvoie baïonnette, lance et pantalon garance d'août 1914 à un autre siècle. Sous la pression d'un terrible défi, l'armée française est devenue en quelques années la plus moderne du monde. Mais cette mutation s'ancre dans des origines plus lointaines, au lendemain du désastre de 1870, lorsqu'une génération d'officiers humiliés par la défaite se sont efforcés de préparer scientifiquement la guerre. Face à l'épreuve du feu, cette entreprise s'est révélée une illusion et c'est finalement la terrible école du front qui a permis à des troupes, souvent peu instruites et mal dirigées, de devenir la Grande Armée victorieuse de 1918.

(présentation de l'éditeur)


Personnellement, j'ai simplement adoré ce livre.

On y trouve une approche historique fouillée et très scientifique de l'évolution de l'armée française entre 1870 et 1919.
Dans un premier temps (avant 1914), les évolutions sont essentiellement théoriques et le texte se concentre sur les doctrines.
Ensuite, l'auteur présente les différentes évolutions, en partant d'un point de vue stratégique pour aboutir à la vision très locale des soldats.
Il explique notamment ce qui faisait tenir tous ces poilus, comment pouvaient-ils résister au stress permanent de la guerre… Mais de façon scientifique et très claire, sans tomber dans le pathos (assez commun quand on parle des tranchées).

Par contre, ça demande de connaître un peu le sujet, il y a très peu de rappels historiques, et il ne parlent que de la France, très peu des autres belligérants. Il aurait peut-être pu voir comment ils ont évolué dans le même temps.


Le texte se complète d'une bibliographie détaillée qui permet de vérifier chaque fait, chaque anecdote rapportée.
Re: La Chair et l'acier à 07/12/2012 09:47 Clansman
Pas mal, ça rejoint un article de "guerre et histoire" (une excellente revue, je trouve) qui parle de cette mutation de l'armée française pendant la 1ere guerre mondiale. A le lire, on a presque l'impression d'avoir inventé la blitzkrieg en 1918. :bonnet:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires