Rappels

  • Pays d'appartenance : Chine
  • Date de création :
  • Cocarde : drapeau

Présentation

Histoire
Formellement établie le 11 novembre 1949, la force aérienne chinoise (PLAAF) connut une expansion rapide dans les années 1950. Avec l'aide de l'Union Soviétique, elle put s'engager en Corée puis dans les opérations visant à chasser les nationalistes de leurs dernières possessions sur les côtes. La rupture politique avec Moscou et l'arrêt du soutien technique soviétique, puis les troubles intérieurs dans les années 1960 eurent des conséquences négatives sur son développement.

Dans les années 1980 et notamment à partir de 1985 sous l'impulsion de son nouveau commandant en chef Wang Hai, la PLAAF mit l'accent sur la formation, l'acquisition de nouveaux appareils et de technologies étrangères (ces dernières tentatives étant mises en échec après 1989 et la répression des manifestations place Tian'anmen). Fortement influencés par la campagne aérienne occidentale en Irak, les décideurs militaires et politiques inaugurèrent en 1993 une nouvelle politique de modernisation de la doctrine et des moyens. Ce changement de cap fit passer de nouveaux paliers à la PLAAF, devenue aujourd'hui l'une des plus puissantes forces aériennes de la planète.

En 1985, la PLAAF était organisée sur la base des sept régions militaires qui découpaient le territoire national. Les appareils en service étaient répartis en divisions (Shi) elles-mêmes divisées en régiments (Tuan). Depuis 2011, le système divisionnaire a été remplacé par celui des bases et des brigades (). La brigade compterait un peu plus d'appareils que le régiment (entre dix-huit et quarante, contre dix-huit à vingt-quatre) répartis en quatre ou cinq groupes (Dadui). La plupart des régiments ont été convertis à ce format (certains ont été dissous durant le processus) mais il subsiste encore des unités ancien format notamment dans les formations de transport ainsi que des régiments indépendants spécialisés dans la reconnaissance ou la guerre électronique. Enfin, certaines unités dépendent directement du commandement central.

Des quatre bases initialement formés en 2011, on est passé fin 2018 à onze (peut-être douze). En 2016, les anciennes régions militaires ont été démantelées et intégrées à une répartition en cinq théâtres d'opérations, chacun de ces théâtres ayant dans son secteur deux bases (trois pour celui de l'Ouest et peut-être aussi pour celui du Nord). Formellement, les bases ont sur une aire géographique bien précise autorité sur les brigades, les batteries de défense antiaérienne et les équipements de détection radar, et doivent en même temps assurer la coordination avec les unités aériennes dépendant de l'armée et de la marine. Il est vraisemblable qu'elles disposent aussi de moyens pour entretenir, préparer ou réparer leurs terrains.

La formation des futurs équipages chinois a également subi de profonds changements depuis les années 1980. A l'heure actuelle, elle est d'abord assurée et par l'Air Force University Aviation qui se divise en deux entités (le Flight Basic Training Base et le Flight Instructor Training Base - qui entraîne les instructeurs). Après la formation initiale au FTIB (d'abord sur simulateurs puis six mois durant sur Nanchang CJ-6), les futurs pilotes sont envoyés dans l'une des trois académies ouvertes à cet effet (Harbin, Xi'an et Shijiazhuang) où ils suivront une période d'instruction de un à deux années. C'est durant cette deuxième phase qu'ils auront à se spécialiser (chasse, attaque au sol, pilotes de bombardiers/avions de transport, équipage de bombardiers/avions de transport, hélicoptères). Ils voleront à cette occasion entre 150 et 250 heures de vol selon leur orientation. La troisième phase dure une année et amène les pilotes à intégrer leur future unité pour s'y acclimater à leur futur appareil, tandis que les officiers des systèmes d'armes (WSO en anglais, en place arrière des avions biplaces) suivent une voie à part. L'ultime phase consiste en six mois d'entraînement supplémentaire avant une intégration définitive dans leur unité.

Appareils actuels

  • Intercepteur

  • Shenyang J-8 (OTAN : Xian-A/Finback)
    • 360 exemplaires ; J-8 et J-8E sortis de service
    • Shenyang J-8B : 24 en service
    • Shenyang J-8F : 24 en service
    • Shenyang J-8G : ? depuis 2005 ; Faible nombre d'appareils en service
    • Shenyang J-8H : 96 en service
    • Shenyang JZ-8 : 24 en service
    • Shenyang JZ-8F : 24 en service
  • Bombardier

  • Harbin H-5
    • H-5, H-5A, HJ-5 et HZ-5 sortis de service
    • Harbin HD-5 : ?
  • Xian H-6
    • 180 exemplaires (120 en service) ; H-6A, H-6E et H-6F sortis de service
    • Xian H-6H : 29 en service depuis 1990
    • Xian H-6K : 65 en service depuis 2011 ; En cours de livraison
    • Xian H-6M : ? depuis 2007
    • Xian H-6U : 24 en service ; Ravitaillement en vol

Unités actuelles

Anciens appareils

Du Viêtnam à la fin de l'URSS

Débuts de la Guerre Froide et des jets

La Seconde Guerre Mondiale

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cette armée de l'air.

Implantations

Bases aériennes utilisées 160

Mappemonde Cliquez sur une puce pour davantage d'informations
Obtenir toutes les coordonnées : télécharger (fichier GoogleEarth / KML)
Yuanshi (Chine)
Dangyang (Chine)
Yuanmou (Chine)
Tianshui (Chine)
Guilin (Chine)
Zhangjiakou (Chine)
Shijiazhuang (Chine)
Luyang (Chine)
Golmud (Chine)
Foshan (Shadi) (Chine)
Linfen (Chine)
Zhangshu (Chine)
Qiqihar-Sanjiazi (Chine)
Datong-Huairen (Chine)
Qizhou (Chine)
Changxing (Chine)
Kaiyuan (Chine)
Wuhan-Paozhuwan (Chine)
Zhucheng (Chine)
Suizhong (Chine)
Dalian-Sanshilipu (Chine)
Yangtang Li (Chine)
Zhuozhou (Chine)
Xushui (Chine)
Mengzi (Chine)
Nanchang-Xiangtang (Chine)
Xiaogan (Chine)
Jiajiang (Chine)
Yangging (Chine)
Quanzhou (Chine)
Anshan (Chine)
Shangshan (Chine)
Siping (Chine)
Xuzhou Daguozhang (Chine)
Harbin-Shuangyushu (Chine)
Nanchang-Jiang Xi (Chine)
Harbin-Wanggang (Chine)
Harbin-Lalin (Chine)
Cangzhou-Cangxian (Chine)
Luliang (Chine)
Wuwei (Chine)
Bengbu (Chine)
Yinchuan (Chine)
Liaoyang (Chine)
Mischief Reef (Meiji) (Chine)
Fiery Cross Reef (Yongshu) (Chine)
Liangping (Chine)
Shaoguan (Chine)
Huizhou (Chine)
Wudangshan (Laohekou) (Chine)
Beijing-Shahezhen (Chine)
Nanjing-Dajiaochang (Chine)
Tonghua-Liuhe (Chine)
Fengning (Chine)
Guozhuang (Chine)
Chengdu-Pengshan (Chine)
Gonghe (Chine)
Gongzhuling (Chine)
Hangzhou-Jianqiao (Chine)
Yancheng (Chine)
Harbin-Shuangcheng (Chine)
Changchun-Dafangshen (Chine)
Changchun-Datun (Chine)
Shaodong (Chine)
Hanzhong-Chenggu (Chine)
Wuyishan (Chine)
Woody Island (Yongxing) (Chine)
Huangpi (Chine)
Wugong (Chine)
Bose-Tianyang (Chine)
Jining (Chine)
Xishanbeixiang (Chine)
Quzhou (Chine)
Dingxin (Chine)
Datushan-Shuangliao (Chine)
Leiyang (Chine)
Changsha (Chine)
Fuzhou (Chine)
Baoji (Chine)
Tangshan (Chine)
Pulandian (Chine)
Luzhou (Chine)
Nyingchi Mainling (Chine)
Guiyang-Leizhuang (Chine)
Changji (Chine)
Beijing-Xiqiao (Chine)
Ngari Gunsa (Chine)
Qamdo Bamda (Chine)
Dazu (Chine)
Chongqing-Baishiyi (Chine)
Jiuquan (Chine)
Zhangzhou (Chine)
Anqing (Chine)
Lintong (Chine)
Hohhot-Bikeqi (Chine)
Shanghai-Chongming (Chine)
Rugao (Chine)
Xingtai (Chine)
Dandong (Chine)
Weifang-Weixian (Chine)
Uxxakatal (Chine)
Subi Reef (Zhubi) (Chine)
Jinzhou-Xiaolingzi (Chine)
Korla-Xinhiang (Chine)
Qionglai (Chine)
Wuxi-Shuofang (Chine)
Kaifeng (Chine)
Guangshui-Yingshan (Chine)
Luhe (Chine)
Anshun Huangguoshu (Chine)
Shenyang-Yu Hung Tun (Chine)
Nanjing-Tushan (Chine)
Jinzhou-Liushuibao (Chine)
Suzhou (Chine)
Jingdezhen (Chine)
Jiaxing (Chine)
Jiugucheng (Chine)
Shangqiu (Chine)
Hami (Chine)
Jilin-Ertaizi (Chine)
Yanji (Chine)
Kachgar (Chine)
Chifeng (Chine)
Lianyungang (Chine)
Shigatse (Chine)
Hotan (Chine)
Suixi (Chine)
Urumqi (Chine)
Shantou (Chine)
Zhengzhou (Chine)
Wuhan-Shanpo (Chine)
Zhangye (Chine)
Mudanjiang-Hailang (Chine)
Jiujiang-Lushan (Chine)
Baotou (Chine)
Huxian (Chine)
Qihe (Chine)
Zunhua (Chine)
Guangzhou (Chine)
Tianjin-Yangcun (Chine)
Shek Kong (Hong-Kong)
Gaomi (Chine)
Nanning Wuxu (Chine)
Fuxin (Chine)
Zibo (Chine)
Beijing-Nanyuan (Chine)
Lintao (Chine)
Wendeng (Chine)
Lanzhou (Chine)
Wuhu (Chine)
Wafangdian (Chine)
Taihe (Chine)
Hulunbuir (Chine)
Xian-Yanliang (Chine)
Xiapu (Chine)
Tangguantun (Chine)
Liangcheng (Chine)
Yichang-T'u-men-wu (Chine)
Longtian (Chine)
Liuzhou (Chine)

Bases aériennes utilisées par le passé 6

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 16/05/2018 07:59 d9pouces
Comme un petit air de C-17 :)
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 16/05/2018 08:27 Jericho

d9pouces a écrit

Comme un petit air de C-17 :)
Mouais, comme la grande majorité des derniers avions de transport. De nos jours, il semble que ce soit devenu une configuration classique…

C'est aussi comme les avions d'entrainement de base qui ont (presque) tous exactement la même configuration. :S
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 18/05/2018 09:03 d9pouces
C’est pas faux :bonnet:

Enfin, les Russes ont fait l’Il-76 et l’An-225, les Américains le Globemaster qui ont leur look assez particulier, je suis sûr qu’il y a d’autres exemples.
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 18/05/2018 13:29 Jericho

d9pouces a écrit

Enfin, les Russes ont fait l’Il-76 et l’An-225, les Américains le Globemaster qui ont leur look assez particulier, je suis sûr qu’il y a d’autres exemples.
Je trouve que c'est surtout depuis la sortie du C-17 qu'ils se ressemblent tous, ou presque.
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 19/09/2018 11:33 ouakamois
Harbin Z10ME
Une nouvelle version qui "s'africanise" de plus en plus…Suivez mon regard
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 16/10/2018 10:51 ouakamois
Changhe Z8C
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 06/11/2018 12:08 ouakamois
De plus en plus prêt au marché extérieur
AVIC Guizhou FTC-2000G
AVIC Guizhou FTC-2000G
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 09/11/2018 17:50 ouakamois
Décidément, les chinois ne font pas que dans la soie:"suscitant toujours autant de curiosité et d’interrogation, l’avion furtif de combat chinois Chengdu J-20 a été la grande attraction de la première journée du salon Airshow China 2018 qui se déroule actuellement à Zhuhai."sources http://www.aerobuzz.fr
Les chasseurs chinois J-20 dans le ciel de Zhuhai
Chengdu J-20
Chengdu J-20
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 09/11/2018 22:02 Jericho
Les photos sont magnifique, il n'y a rien à dire. :top:
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 21/11/2018 20:03 ouakamois
Shengyang J6 camouflé
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 25/11/2018 08:26 ouakamois
Chengdu J-20 armé
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 25/11/2018 20:14 d9pouces
On dirait qu’il a des missiles en-dehors des soutes latérales.
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 25/11/2018 21:39 Jericho

d9pouces a écrit

On dirait qu’il a des missiles en-dehors des soutes latérales.
Exact, bien vu!
En regardant d'autres images, on remarque que sous ces soutes latérales, il semble y avoir comme de petites parties mobiles (en un peu plus clair sur cette image). Sur cette autre image, on voit un peu mieux ces missiles à l'extérieur… Je me demande si ce ne serait pas un système qui permettrait de sortir les missiles, peu avant le tir, et refermer la trappe: on augmente un peu la signature EM, mais moins que si la trappe reste ouverte, et on limite la traînée. Qu'en pensez-vous? :interr:
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 25/11/2018 22:22 d9pouces
Peut-être, mais je me demande si ce ne sont pas plutôt des pylônes rétractables après le tir des missiles.
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 26/11/2018 00:07 Jericho

d9pouces a écrit

Peut-être, mais je me demande si ce ne sont pas plutôt des pylônes rétractables après le tir des missiles.
Peut-être aussi.
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 27/11/2018 09:29 ouakamois
Si ces images peuvent aider…
https://i.imgur.com/Hgprmf5.jpg
https://i.imgur.com/zBjJ3Vu.jpg
et pour le ravitaillement en vol…
https://twitter.com/HenriKenhmann/st...83422793019392
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 27/11/2018 13:00 Clansman
Je me demande si ce ne serait pas un système qui permettrait de sortir les missiles, peu avant le tir, et refermer la trappe: on augmente un peu la signature EM, mais moins que si la trappe reste ouverte, et on limite la traînée.

J'avais lu il y a quelque temps un commentaire en ce sens, peut-être sur Air & Cosmos ou East Pendulum.
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 29/11/2018 00:09 ouakamois
Chasseur J10
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 19/01/2019 13:13 ouakamois
La livraison des 24 SU35 terminée
Sukhoi SU35 Flancker E armé
Re: Zhōngguó Rénmín Jiěfàngjūn Kōngjūn - Chine populaire à 21/01/2019 19:41 d9pouces
On ne voit pas les cocardes (ou j'ai mal regardé). Est-ce bien un appareil chinois ? Je suis un peu surpris par son armement (KAB-1500L, R-77 et R-73), je pensais que les Chinois utilisaient maintenant des missiles air-air chinois.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:52, modifié le . ©AviationsMilitaires