Rappels

  • Pays d'appartenance : Bophuthatswana
  • Date de création :
  • Date de démantèlement :
  • Cocarde : drapeau

Présentation

Histoire
Le Bophuthatswana est l'une de ces 4 enclaves (avec le Transkei, le Venda et le Ciskei) qui furent créées pour des raisons politiques par l'Afrique du Sud, alors soumise à l'Apartheid. Leur autonomie, officiellement prévue à terme, était en réalité toute relative.

Cependant le Bophuthatswana avait tout de même l'ambition d'avoir une composante aérienne, essentiellement tournée vers l'aide aux populations civile : transport de fret, liaisons, évacuations sanitaires. Elle fut créée le 19 mars 1981 avec l'achat d'une première Alouette III et fut renommée Bop Air Force en 1987. Ses pilotes venaient tout bonnement de la force aérienne sud-africaine…

A partir de 1985, elle eut même l'ambition de créer un bataillon de parachutistes, d'où l'achat de Casa C-212, et une école de l'air, d'où l'achat de PC-7.

Appareils actuels

Unités actuelles

Anciens appareils

Du Viêtnam à la fin de l'URSS

Débuts de la Guerre Froide et des jets

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cette armée de l'air.

Implantations

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Il n'y a pas encore de sujet dédié. En attendant d'en créer un, voici les derniers messsages de la catégorie Afrique.
Voir la catégorie complète » Créer un nouveau sujet »
Re: Force Aérienne Tchadienne à 18/03/2019 01:05 ouakamois
Un hélicoptère Mil MI17 porté disparu dans le Nord
disparition d’un hélicoptère de l’armée
Re: Force Aérienne Tchadienne à 18/03/2019 20:45 ouakamois
Sukhoï SU25 TT QAI
Sukhoï SU25 TT QAM
Mil MI24V TT OAR
Re: Force Aérienne Tchadienne à 19/03/2019 05:36 ismayepyep
quelqu'un peut il m'eclairait l'armée tchadienne possèdent des su 25 et c 'est les mirage 2000 de l'armée de l'air française qui sont intervenus la dernière fois jy comprend rien
Re: Force Aérienne Tchadienne à 19/03/2019 09:51 iGH
Les raisons possibles sont exposées plus haut dans la discussion
Re: Force Aérienne Tchadienne à 19/03/2019 10:09 ouakamois
C'est vrai qu'assez souvent les armées aériennes n'avaient pas de doctrine de combat.Elles étaient surtout une section transport des armées parfois avec une escadrille d'attaque au sol,sans école de l'air ni maintenance…Alors parler de tout ce qui ca avec…Le Tchad a surtout été "victime "de son environnement…Nigéria, Soudan, Libye..les multiples coup d'état et autres rébellions…bref
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/03/2019 11:16 ouakamois
Le TTC en mission officielle
Le TTC en mission officielle
Re: Force Aérienne Tchadienne à 19/03/2019 12:26 le nouveau

ismayepyep a écrit

quelqu'un peut il m'eclairait l'armée tchadienne possèdent des su 25 et c 'est les mirage 2000 de l'armée de l'air française qui sont intervenus la dernière fois jy comprend rien

Je suis et reste du meme avis que toi Isma, méme si les avions tchadiens doivent être pilotés par des militaires étrangers sous contrat, qu'on y mette un copilote autochtone (s'il est biplace), puis meme si les avions ne sont pas réellement utiles lors des missions de bombardement, qu'on les fasse quand méme participer à ces missions, d'autant que, que je sache, il n'y a pour l'heure pas de menaces sol-air avérées chez les jihadistes de la zone. C'est une question de souveraineté et de crédibilité (ou de dignité, tout simplement). C'est leur pays !
Et de grace, qu'ils commencent à mettre les tchadiens dans les écoles de pilotage.
Les pays qui participent aux coalitions internationales, Syrie, Irak etc n'ont pas tous réellement l'apport opérationnel qu'ils prétendent. La participation de certains pays y est plus une question d'influence et de rayonnement internationale qu'autre chose.
En tout cas, en ce qui concerne les avions d'armes en cours d'acquisition et ceux dans les tuyaux au Sénégal, si c'est pour les laisser à des pilotes étrangers, fussent ils de l'Us Navy, je préfères encore qu'on reste sur notre poignet de MI35 et sur les autres avions qu'on est capable de piloter nous meme.
Après, peut être les français sont ils un peu traumatisés par les SU25 sous cocardes africaines, depuis un certain novembre 2004 à Bouaké.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/03/2019 17:46 ouakamois
Pour le Nouveau, une petite contribution suite à la question posée à propos de l'AdA du Tchad…
L'AdASen était composée essentiellement de militaires français sous le commandement du Commandant PEYCHET et de quelques sénégalais reversés du Groupement de Liaison aérienne 48 GLA48.
En 1964 : Arrivée des deux premiers pilotes sénégalais (1 officier et 1 sous officier) formés en France.
1965-1966 : L'Armée de l'air s'enrichit de 7 pilotes et de 2 mécaniciens.
Juillet 1966 : 1er pilote sénégalais commandant de bord sur Dakota C-47.Les autres pilotes ne feront leur apparition qu'en 1972.
1er juillet 1972 : Le Cdt Mamadou Mansour SECK est nommé Commandant de l'Armée de l'air (COMAIR).
En 1974 la "Sénégalisation" à presque 100% du personnel est faite : à cette date, seuls 2 assistants techniques français, 1 moniteur de chasse et 1 moniteur de transport étaient encore présents.
Ce sont les pères fondateurs de cette arme qui n'ont que toléré de façon peu dissimulée la présence de coopérants français auxquels Senghor avait confié le commandement du 1er GAS.
Des coopérants et experts d'autres nationalité sont acceptés mais pas en service actif ou au combat.
Et je vous le confirme, les Mil MI35P/24V ne seront pas le fer de lance du 7ème GOAA…
Re: Force Aérienne Tchadienne à 19/03/2019 17:47 ouakamois
Je comprends ton intervention mais le problème ne vient pas de la qualité des pilotes tchadiens, mais plutôt de l'éternelle "méfiance" de tout pouvoir en place par rapport à cette arme qui n'est pas des moindres…On a souvent relaté le fameux discours de Déby face aux officiers de son armée après l'attaque de N’Djamena (2-4 février 2008) Malgré qu'il s'en soit sorti in extremis (grâce à sa fameuse tactique du hérisson, avec douze tank T55, ses quatre hélicoptères de combat Mi-17 et Mi24, machines de guerre pilotées par des mercenaires mexicains, biélorusses et algériens) il en veut à tous ces soldats et chefs militaires Gorane ou Zaghawa qui ont aidé ou rejoint la rébellion…Il chargera un de ses frères de construire une armée de l'air digne de ce nom surtout pas avec des tchadiens, qu'il considère désormais comme des…lâches….
Éléments extraits de la presse spécialisée pour comprendre le Tchad…"Abderahim Mahamat « Abbo » Acyl, un petit frère de l’épouse d’IDI, tient les rênes du Centre national d’appui à la recherche (CNAR), Ahmat Khazali Acyl, son frère aîné, dirige la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) depuis juillet, et Khoudar Acyl, un autre cadet, est aide de camp du président. Quant à Ahmed Kogri, le patron de l’Agence nationale de sécurité, bien en cour à Paris, où il a été en poste, il est l’ex-mari de sa tante…Idriss Déby Itno ne peut guère se passer de son fils, Mahamat « Kaka » Idriss Déby Itno. Élevé par la mère du chef de l’État, le patron de la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE) est intouchable au sein d’un palais dont il contrôle la surveillance. Général à la tête du corps d’élite de l’armée composé en grande majorité de Zaghawas et, à un certain niveau, de Bideyats (ethnie du président), il veille à la sécurité du pays et de son père."
Sources Jeune Afrique (https://www.jeuneafrique.com/mag/661065/politique/tchad-idriss-deby-itno-lomnipresident/)
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/03/2019 19:57 le nouveau

ouakamois a écrit

Pour le Nouveau, une petite contribution suite à la question posée à propos de l'AdA du Tchad…
L'AdASen était composée essentiellement de militaires français sous le commandement du Commandant PEYCHET et de quelques sénégalais reversés du Groupement de Liaison aérienne 48 GLA48.
En 1964 : Arrivée des deux premiers pilotes sénégalais (1 officier et 1 sous officier) formés en France.
1965-1966 : L'Armée de l'air s'enrichit de 7 pilotes et de 2 mécaniciens.
Juillet 1966 : 1er pilote sénégalais commandant de bord sur Dakota C-47.Les autres pilotes ne feront leur apparition qu'en 1972.
1er juillet 1972 : Le Cdt Mamadou Mansour SECK est nommé Commandant de l'Armée de l'air (COMAIR).
En 1974 la "Sénégalisation" à presque 100% du personnel est faite : à cette date, seuls 2 assistants techniques français, 1 moniteur de chasse et 1 moniteur de transport étaient encore présents.
Ce sont les pères fondateurs de cette arme qui n'ont que toléré de façon peu dissimulée la présence de coopérants français auxquels Senghor avait confié le commandement du 1s er GAS.
Des coopérants et experts d'autres nationalité sont acceptés mais pas en service actif ou au combat.
Et je vous le confirme, les Mil MI35P/24V ne seront pas le fer de lance du 7ème GOAA…

Merci pour cette belle parenthèse sur les débuts de notre armée de l'air Ouakamois.
Donc moins de 15 ans après notre indépendance, nous étions maîtres de nos avions,cela me parait fort respectable comme délai à moi
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/03/2019 20:22 ouakamois
En tout cas capable de mettre en œuvre un personnel compétent et sa chaîne de commandement dont le point culminant seront les années 83-85 avec une montée en puissance:constitution de L'EscaFou (7 unités CM170R) le remplacement des C47,broussard par des F27 400M, l'ouverture de L'école de l'armée de l'air avec le concours de la société française AIF 4 socata R235G, 2 R110/160 fournis par le partenaire, l'ouverture de la BA de Thies Bakao et la création de la BAN d'Elinkine…Les hélicos ont toujours été "marginaux" sauf quand les SA330 Puma y étaient en nombre et l'arrivée des "russes"…les Operations sur Yundum, Kaguitte, et la veille opérationnelle mise en place avec 4 Fouga lors des évènements de 1989 à la frontière mauritanienne ont toujours montré que le Sénégal pouvait se débrouiller tout seul….
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 19/03/2019 21:38 le nouveau
Je trouve cela vraiment navrant qu'avec ce bon niveau atteint dans les compétences et spécialisations des personnels, que les équipements n'aient pas suivis, hormis cet ''age d'or'' du début des années 80.
Au point que presque tout soit à refaire aujourd'hui et à tous les étages :
Remplacer les Tb30 de formation ( TB30 qu'on pourrait réaffecter à une unité de présentation et de voltige après)
Créer une unité de transformation sur avions d'armes,
Créer une unité de combat multirole et tout temps sur voilures fixes,
Booster la composante hélicoptères de transport, surtout après la perte d'un des 3 Mi17 l'an dernier.
Booster la composante avions de transport,
Idem pour les Patmar,
Créer une unité d'intercepteurs avec de préférence des avions supersoniques couplés à un passage sur du système de missiles sol-air pour la DCA sans quoi les nouveaux radars GM400 ne serviront qu'à mieux voir que les aéronefs indésirables pourront continuer à faire ce que bon leur semblera dans notre espace aérien sans qu'on ne puisse rien y faire de vraiment efficace !
Créer une emprise aéronavale à terre dans la zone militaire nord au vu des enjeux en hydrocarbure à protéger,
Réfléchir à la création d'une base dans la zone militaire Est à cause de l'instabilité chez le voisin malien qui peut nous éclabousser à tout moment,
Continuer à entraîner les unités spécialisées : des chiens pour les Cofuair qui protègent les bases et leurs aéronefs, de meilleurs équipements pour les FS, des équipements de protections individuelles et des armes d'auto défense pour les pilotes d’hélicos ( a fortiori pour les pilotes d'avions) quand ils partent en mission etc…
C'est presque drôle ! Quand je vois les parkings des tchadiens ou des nigérians, je me dis qu'ils ont ce qui nous manque là ou nous nous avons ce qui leur fait défaut en terme de pilotes bien formés, disciplinés et prêts à mourir pour les leurs !
Prions pour que les planètes s'alignent bientôt pour nous.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 20/03/2019 00:14 ouakamois
On ne peut pas tout dire mais en lisant bien entre les lignes.. Abandon de l'A29B au profit du Woongbee…renforcement des Epsilon avec la mise en place dune formation de pilotes de chasse, avec simulateur nouvelle générationchasse/hélo .hausse des hélicoptères de combat, volonté affichée dune commande de 6 nouvelles unités, remise sur pied d'une escadrille d'avions d'attaque 4 L39NG commandés,3 drones acquis,en mission exploratrice pour d'autres modèles de jet de combat,remplacement des F27 par des Cn235 (4 acquis), 2 king air.rumeurs de négociations pour C130 second hand ou C295,Commuter N219 en négociation, renforcement de la PatMar: acquisition de 2 C212i et un CN235 ASuW, radars d'acquisition et de suivi,création des FSAir…et ce n'est etc…..Patience…
Re: Kenya Air Force à 21/03/2019 07:15 stanak
le Kenya a perdu un F-5E le 08/02/18
pilote éjécté
Re: Kenya Air Force à 21/03/2019 11:11 ouakamois
Je les sens bien acquéreurs de M346, vu tout ce qu'ils prennent en Italie
Re: Force Aérienne Rwandaise à 21/03/2019 15:39 ouakamois
Un Mil MI17 au tapis
Un Mil MI17 au tapis
Un Mil MI17 au tapis
Re: Force Aérienne de la République du Mali à 21/03/2019 15:42 ouakamois
Le TZ11T en opération
Airbus C295W Mali
Re: Force Aérienne Populaire de Bénin à 22/03/2019 16:14 ouakamois
AS350 Écureuil TY-HBA
AS350 Écureuil TY-AAJ
Re: Force Aérienne Tchadienne à 22/03/2019 18:27 ouakamois
Finalement l'hélicoptère de combat Mil MI24 tchadien a été retrouvé vers Faya Largeau : aucun survivant dans l'équipage (dont un russe)
Un hélico de l'armée retrouvé avec 4 morts
Re: Force Aérienne de Burkina Faso ( FABF ) à 24/03/2019 00:24 ouakamois
Ulm Tetras XT-MED
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:52, modifié le . ©AviationsMilitaires