Rappels

  • Pays d'appartenance : Libye
  • Date de création :
  • Cocarde : drapeau

Appareils actuels

Unités actuelles

Anciens appareils

Du Viêtnam à la fin de l'URSS

Débuts de la Guerre Froide et des jets

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cette armée de l'air.

Implantations

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Il n'y a pas encore de sujet dédié. En attendant d'en créer un, voici les derniers messsages de la catégorie Afrique.
Voir la catégorie complète » Créer un nouveau sujet »
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 24/01/2020 15:56 ouakamois
En dehors de l'AW139 C/n 31503 sous immatriculation 6W-HLA, il y a trois autres signalés par Helis.com comme appartenant à l'armée de l'air :
AW139 C/n 31566 immat CN-HAW
AW139 C/n 31774 immat 6V-AKO 2017
AW139 C/n 41359 immat EC-MBP 2013
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 01:22 Algo
Oui au temps j'avais suivi la commande et c'etait pour un seul appareil…pour transport VIP. D'ailleurs je m'attendais a voir une ou deux autres commandes mais version SAR ou CSAR/transport/reconnaissance…
La ou presque sur la meme periode (2013) notre voisin a fait commande de AW109 plus petit mais version reconnaissance et patrouille. Donc un choix nettement plus realiste…
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 01:33 Algo
Autre appareil qui je pense serait tres adapter a nos besoins si les moyens le permetter…ce serait de combiner le L39 au Sukhoi 34.
Il pourra aisement de dodji ou thies rejoindre a tous les points chauds ou d'interets…
Il est adapter au mission chasse, photography/reconnaissance, traitement de cibles car pouvant emporter 8 tonnes sous ailes…couvrant aisement de 4000 a 6500km.
Je porte mon choix sur:
L39 / f16 sous program foreign military defence
L39 / SU34
L39 / Mirage 2000 ( si par miracle un bon batch devait etre liberer)
L39 / SU 25SKM

Par contre quel sera le choix sur l'helicoptere lourd ou moyen a prendre…
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 04:29 ouakamois
Rêvons,rêvons un peu… Les besoins du Sénégal ne justifient pas l'acquisition de chasseurs bombardiers Sukhoï SU34… IL y a d'autres priorités, concernant d'autres armes comme l'artillerie, la cavalerie blindée, le renseignement, le maillage territorial, les conditions de vie de la troupe et les infrastructures…Bref, plusieurs dossiers connexes qui vont de paire avec l'équipement des forces aériennes…D'où la nécessité de ne pas se tromper : allier les décisions d'acquisitions stratégiques aux moyens existants, couvrir les besoins opérationnels des forces de défense et du pays en général.
Quelques Sukhoï SU25SM, des Alphajet E1+ pour renforcer la chasse…Ils ont le temps de transformer (et former) l'ossature de l'escadron majeur…Avec le vecteur à venir, sans oublier les batteries Sol/Air, les aeronefs de la formation de base, le transport tactique, le volet maritime, les voilures tournantes et les infrastructures. Ça fait déjà bcp
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 12:09 dakia

ouakamois a écrit

Rêvons,rêvons un peu…[/size:1w8ag8b0] Les besoins du Sénégal ne justifient pas l'acquisition de chasseurs bombardiers Sukhoï SU34… IL y a d'autres priorités, concernant d'autres armes comme l'artillerie, la cavalerie blindée, le renseignement, le maillage territorial, les conditions de vie de la troupe et les infrastructures…Bref, plusieurs dossiers connexes qui vont de paire avec l'équipement des forces aériennes…D'où la nécessité de ne pas se tromper : allier les décisions d'acquisitions stratégiques aux moyens existants, couvrir les besoins opérationnels des forces de défense et du pays en général.
Quelques Sukhoï SU25SM, des Alphajet E1+ pour renforcer la chasse…Ils ont le temps de transformer (et former) l'ossature de l'escadron majeur…Avec le vecteur à venir, sans oublier les batteries Sol/Air, les aeronefs de la formation de base, le transport tactique, le volet maritime, les voilures tournantes et les infrastructures. Ça fait déjà bcp

Ha ha! Ouakamois j'ai l'impression que tu as du mal à te rendre compte que le Sénégal ne doit plus être considéré à moyen terme comme un pays (très) pauvre. Il sera pas riche mais au fil des années son pouvoir d'achat sera intéressant par rapport au passé.
Les donnes ont changés. Oui, il y a 5 ans ou plus, quand on mettait en place ce plan horizon 2025 on ne se doutait pas des bonnes nouvelles à venir en terme d'hydrocarbures. Je suis donc certains que les plans vont être revisités en termes d'ambitions.
Par analogie, imaginez un ouvrier dans une usine qui avait planifié en début d'année d'emprunter pour acheter une voiture d'occasion low cost genre dacia, pas trop chère, et qui ne consomme pas beaucoup de diesel, et qui puisse tenir encore 10 ans. Et que finalement en fin d'année on lui annonce qu'il a gagné au loto le jackpot. A votre avis, que fera t-il ? :bieres: une berline ou suv solide, neuve, essence boite automatique full option
Et n'oublions pas que les achats qu'on va faire vont nous engager sur 20 ou 30 ans d'utilisation. Alors autant faire les bons choix maintenant!
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 13:24 le nouveau
Ouakamois, Alphajet mom doyneu seuk.
Dakia, le SU 34 n'a presque aucune capacité air-air, le russe abattu par un f16 turc aurait pu l'etre par n'importe quel avion d'entrainement avancé un peu rapide.
Mais je suis exactement du méme avis sur les nouvelles possibilités offertes par les richesses decouvertes en cours de route, méme si je doute du fait que c'etait une surprise totale pour nos autorités. Depuis que j'ai vu quelles etaient nos ambitions dans le civil, si on en a autant dans le militaire, c'est qu'on prendra un bon avion avion qui tient la route et la durée.
Je reste sur mon top 3 ou 4
F16 (on fera difficilement mieux)
Grippen ( si le Mco n'est pas aussi casse tète et casse tirelire qu on le dit)
JF17
FA50 ( a condition que ça nous offre une bonne option sur les futurs KFX)
Mon seul souci pour l'heure reste le timing, je suis d'avis qu'il est plus que temps qu'on annonce la couleur.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 13:37 Algo
Tres bonne analogie Dakia ha ha ha!!!
Mais n'empeche mon boka lebou a aussi un point sur l'ortodoxie et l'intelligence dans les depenses…on a vu l'exemple du Ghana dans leur acquisition avec leur C295 par exemple et la mauvaise structuration du financement avec les russes de VTB capital…une des nombreuses decisions qui a eu un impact sur leur equilibre budgetaire et maroeconomic…
Il est est tres vrai que le chantier est tres vaste et a cout sure va aller au dela des $500 million sur les prochaines annees…
Raison pour laquelle je suis foncierement partisan a ce qu'on developpe une petit tissu industriel pour capter une partie de ces capitaux et par la meme occasion creer des emplois et garder le savoir faire…
Le SU34 est tres polyvalent, rugueux et en termes de couts tres raisonable aux alentours de $30 million (comme pour l'algerie)…
Il a aussi une capacite air air car il partage le meme shell que le SU27 sur le lequel le SU30 et SU35 est baser.

Mais si je devais rever pour rever…ce serait le SU35 / FA18 / F16 ou rafale…

Mais encore les richesses ne sont pas la pour nous engager dans des depenses mal reflechie…on doit absolument utiliser cela pour negocier de bons contrats…creer une structure financiere avec l'expertise pour competir avec les offres exterieures…level les fonds qui nous permettrons de fabriquer a termes nos propres avions d'entrainements, artillerie, navires ou autres…
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 17:44 dakia
@Algo
Bizarre Le c295 coute à peine 15 milliards CFA l'unité, les 2 c'est 30 milliards FCFA j'ai du mal à comprendre comment cela peut pertuber l'équilbre budgétaire d'un pays beaucoup plus riche que le Sénégal
Rien que nos fonds politiques annuel peuvent acheter 1 c295
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 17:47 dakia
Question:
1) Diplomatiquement est ce plus facile ou difficile pour nous d'acquérir des F16 que des rafales (rêvons) ou des SU xx, ou inversement.

2) En terme de nombre d'avions à acquérir, peu importe le modèle (su25, alphajet, f16,etc.).
A t-on, à ce stade des besoins réels, une idée des effectifs minimum voir idéal à acquérir? 2, 5, 10, ??
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 18:26 le nouveau
1) En théorie, je dirai les Rafale, mais là ce n'est pas que la possibilité de les acheter qui va rentrer en compte mais également et surtout leur coût de possession par rapport à nos besoins, la police du ciel selon le plan 2025. Et là clairement le Rafale serait surdimensionné pour nous.

2) Par rapport au nombre d'avions, si on regarde les commandes en cours, je crois qu'on ne prendra pas plus de 4 appareils dans un premier temps. Puis si l'avion nous convient vraiment et qu'on forme et transforme suffisamment de pilotes et d' OSA si c'est des biplaces, on repartirait pour une commande supplémentaire de 3 ou 4 autres, pour donc un park de 8 appareils au final.
Par contre, nous serions bien inspirés d'en prévoir 2 ou 3 que nous pourrons mettre à disposition d'engagements sous égide onusienne, à l'instar de ce que nous faisons en RCA et qui est tout bénef pour l’aguerrissement des équipages notamment. L'Onu paie la une location pour les appareils et je ne pense pas que ce soit payé au lance pierres.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 25/01/2020 20:47 ouakamois
Je répondrai plus tard, ayant une petite occupation technique ce week-end…Juste une précision de taille et qui vaut sont pesant d'or (surtout pour mon dôhô Dakia) et je sais que mes amis de Dakar sen souviendront : l'actuel locataire de 1 avenue Roume est un des plus brillants géologues de sa génération. Il a de tout le temps capitalisé autour de sa personne des personnalités pertinentes, efficaces et techniquement pointues, en créant en 1980 le Cercle Initiatives et Stratégies à quelques mètres d'un célèbre club très prisé de Dakar, sicap rue 10… Quand il est élu en 2012, cela fait 32 ans qu'il se prépare et qu'il sait ce dont il disposera pendant ses mandats..Horizon 2025 n'est qu'un début savamment dirigé, entre autres, par un discret monsieur souvent assis à la droite de Papa Roméo…(Oups, kharal ma noppi, balaa may tarkhiss…Je me tais, avant de trop en dire)
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 26/01/2020 00:41 Algo

dakia a écrit

@Algo
Bizarre Le c295 coute à peine 15 milliards CFA l'unité, les 2 c'est 30 milliards FCFA j'ai du mal à comprendre comment cela peut pertuber l'équilbre budgétaire d'un pays beaucoup plus riche que le Sénégal
Rien que nos fonds politiques annuel peuvent acheter 1 c295

Pour repondre en substance, le ghana a contracter un pret strucuturer de £33 million ~ 28 milliard pour participer dans le financement de 2 C295 (un troisieme a d'ailleurs ete commander "a confirmer") mais de plus a creer une ligne de credit de ~ 125 million d'euros avec eads/airbus…et pour plafonner le tout ont eu a considerer une autre enveloppe de 300 millions d'euros avec VTB bank pour acquisition et support a l'armee ghanaenne…

Avec beaucoup moins de moyen on a eu sur la meme periode pris des CN235 d'occasion sans compter les mil mi 35 ajouter…
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 26/01/2020 11:56 ouakamois
Concernant mes positions, les promesses de jours meilleurs ne doivent pas nous faire oublier l'impérative nécessité d'une orthodoxie financière. Les estimations les plus sérieuses annoncent 85.000 Milliards de Fcfa ( environ 130 Milliards d'euros) comme retombées émanant des hydrocarbure dans 5/10 ans à venir. Effectivement Dakia, il n'y a pas de quoi s'inquiéter…sauf que cela dépendra de l'affectation de ces ressources pas si "inespérées" que ça. J'avais déjà vu un Mil MI8 à Dakar en 1987 assurant les rotations de personnel de plateformes offshore, alors…
Que ce soit l'article publié en 2012 ou sur notre forum AMN et d'autres fora, je suis partisan d'une construction solide plutôt qu'un growing-up rapide qui laissera des failles entre les strates opérationnelles, cas de la Lybie qui s'est effondrée après quelques bombardements ciblés alors que possédant de quoi enrayer toute attaque. Pour exemple, sa marine a été neutralisée par des raids d'hélicoptères de combat…
Le Ghana a reçu ses 3 C295M GHF550 à 552. Le financement qui a présenté des lacunes structurelles bancaires concerne aussi l'achat des Z9 Haitun, Mil MI35M,Super Tucano, de même que la montée en puissance de la Marine avec la construction de la nouvelle base, les OPV commandés en Chine (il y a du MA60 dans l'air aussi), le satellite militaire qui est en construction, les KRC60 et les armes blindées que PT Pindal va sous peu leurs fournir…Les ghanéens réfléchissent aussi à l'acquisition d'un nouveau chasseur, leur K8G étant les seuls vecteurs sont ils disposent.On a vu leur état-major de lair partout (Zuhai, Dubaï,Le Bourget etc…) où l'on vendait du matos, FTC2000, L39NG, F259A,BADR450,L15, M346A, YAK130…Partout…. Ils mettent de l'ordre dans le financement d'où la confirmation des 5 A29B (+4 en principe). Cependant, les menaces d'intrusion des GAT et cette pseudo rébellion du Togoland oblige Accra à revoir sa doctrine de défense : l'antiterrorisme est devenu cause nationale.
Dans l'immédiat, un vecteur comme l'Alphabet permet une transformation rapide et une utilisation en Police du ciel, attaque au sol et défense navale : il y en a sur le marché (ex RFA, Belgique et France) et certains de nos pilotes connaissent le vecteur. L'ALCA L159A vu la commande des L39NG est un complément tactique : ceux qui l'ont acquis utilisaient l'Albatros L39C/M/EM/ZA/ZO…Le Senegal peut l'acquérir en complément pour faire du même escadron plusieurs missions avec du matériel dédié. Le Sukhoï SU25, par rapport à l'appui-feu n'a pas besoin de publicité.Il s'agit là aussi dune transformation opérationnelle, tous ces avions venant en appoint des Woong-bee/ L39NG, dans le cadre de l'escadron de Chasse Dodji.
En dehors de cela, les choix sont ouverts et multiples.Chaque école a ses atouts et ses limites. Le Sukhoï SU34, définitivement non. Il ne répond en rien du tout aux besoins tactiques du Sénégal…Aucune zone à "tapisser" ou de chasseurs bombardiers à neutraliser en tire-et-oublie…Même les F1CZ de Denel font encore l'affaire vu leur coût et le potentiel offert.
Je me range de plus en plus du côté du "nouveau" pour le PAC JF17 Thunder avec un cahier de charge "sénégalais" ou du Chengdu J10CE/B. Les autres vecteurs posent un problème de souveraineté qui affleure trop souvent dès qu'un pays acquéreur se brouille avec son fournisseur. J'ai récemment appris que le Mirage 2000 avait été pisté par certains officiels, la version M-9 qui est une plateforme intéressante et combat proven avérée.
J'attendrai donc sagement que Dakar annonce la couleur tout en réitérant mes avis pour l'achat de vecteurs dont l'armée de l'air a besoin, à savoir :
L'Evektor VUT100 (ab initio)
L'EV55 Outback (formation transport-liaison),
le Sikorsky UH60-DAP et le Swidnik/PZL W3-PL Gluszek (en sachant que Pzl construit le Black Hawk aussi)
Le Lockheed Hercules C130 J (si possible neufs)
et au moins une base aéronavale et deux bases aériennes supplémentaires.
La réflexion continue et ce que je propose ne sont que des suggestions et rien d'autre.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 26/01/2020 14:02 Patriote
Attention les amis, les prévisions de recettes dans l'exploitation du pétrole de Sangomar et du gaz de GTA avec une production annuelle respective de 3 600 000 barils et de 2 300 000 tonnes par an tourneront dans la première phase à peu près à 2 600 à 2 900 milliards de F CFA. Or, la masse mobilisable sur les autres recettes serait autour de 3 300 milliards contre 2 500 actuelle sur un budget de 4 215. Pour garder les équilibres macroéconomiques, il faut caller la progression sur les 5 ans à 20% donc une moyenne budgétaire de 240 milliards (fonctionnement, charges du personnel, investissements…) pour le MFA contre 199 actuel. Avec le développement du champ de Fan pour le pétrole et Cayar profond pour le gaz en 2027-2028 et une industrie locale forte, là les prévisions peuvent tripler voire quadrupler ce qui nous permettrait d'éponger notre dette extérieure et se payer le luxe d'acquérir des équipements derniers cris. Pour le moment, nous devons gérer cette transition aller doucement et sûrement en assurant au préalable la formation et la transformation de nos pilotes, mécaniciens et personnel au sol avec des outils de base comme le L39NG, le KA1 S, l'Evektor VUT100 et assurer une police de l'air avec des vecteurs adaptés.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 26/01/2020 17:21 ouakamois
Un extrait dun article d'Aguibou BÂ, directeur de l'INPG :
…Pour les pays de la zone, l’industrie du gaz et du pétrole présente une opportunité réelle de soutenir des croissances encore à l’aune d’une future émergence. Mais avant cela, les Etats concernés doivent s’entendre sur le partage de ces nouvelles richesses communes. Ce qui n’est pas sans difficulté, dans un contexte tendu entre les deux leaders impétrants de la zone : le Sénégal et la Mauritanie.
Maintes fois repoussé, en raison de tensions politiques portant notamment sur la présence d’opposants mauritaniens au Sénégal ou encore sur l’expulsion de pêcheurs sénégalais des eaux mauritaniennes, un protocole d’accord sur l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière a finalement vu le jour le 9 février 2018, à Nouakchott, et a été ratifié en juin de la même année. Pour les deux Etats, les intérêts économiques ont été répartis équitablement, ce qui devrait permettre à chacun d’engranger près de 16 800 milliards de franc CFA, soit 30 milliards de dollars, selon le directeur général de Petrosen, la Société nationale des pétroles du Sénégal. De même, les accords prévoient de sécuriser la place du secteur public, de sorte que 52 à 66% des revenus seront fléchés via les sociétés publiques du secteur. Fort de ce premier accord de collaboration régionale, le Sénégal cherche ainsi à développer sa place à l’international, comme en témoigne la stratégie de l’INPG.

Estimation à minima sur le gisement en eaux profondes de Grand Tortue/Ahmeyim.

Le Sénégal, futur "Émirat" africain du gaz
Re: Nigerian Air Force à 26/01/2020 21:13 d9pouces

ouakamois a écrit

Dassault-Dornier ALPHAJET A NAF477
Photo du bas:
Armement d'un hélicoptère Gazelle
Il semble qu'il manque quelques morceaux à cette Gazelle. Pour l'alléger, peut-être ? C'est sûr que ce n'est pas pour le blindage que ça apportait…
Re: Nigerian Air Force à 26/01/2020 21:49 Jericho

d9pouces a écrit

Il semble qu'il manque quelques morceaux à cette Gazelle. Pour l'alléger, peut-être ? C'est sûr que ce n'est pas pour le blindage que ça apportait…
Vu comme le montant de l'affût est fixé au plancher de la Gazelle à la place des sièges arrières, c'était peut-être plus facile de faire comme ça, plutôt qu'un découpage dans la porte arrière… :interr:
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 26/01/2020 22:09 dakia
Ok donc à ce stade des découvertes, à peu prés 600 milliards par an. pas mal pour un début.
sachant que y a d'autres blocs en cours de prospection et qu'en 2020 12 autres seront cédés.
ca promet. 1000 milliards par an au moins au final de recettes seraient pas mal pour un pays qui tirait le diable par la queue comme le senegal. avec cette somme annuelle on pourra faire pas mal de chose dans tous les domaines, y compris ce qui nous interesse ici :airforce: :tomcat:
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 26/01/2020 22:22 Patriote
Ces prévisions représentent que le gaz de GTA des 10% de parts de Petrosen, si vous ajoutez les impôts et taxes directes et indirectes + la production de 100 000 barils du champs SNE de Sangomar, vous serez sur les chiffres que j'ai avancés. Le document présenté par Oukamois est juste le traitement de journalistes fait lors de la concertation nationale sur le pétrole et le gaz du 12 juin à Diamniadio. Depuis lors les réserves de 17 tcf se sont passées à 50.
Re: Armée de l'Air du Sénégal à 27/01/2020 00:05 ouakamois

Patriote a écrit

Ces prévisions représentent que le gaz de GTA des 10% de parts de Petrosen, si vous ajoutez les impôts et taxes directes et indirectes + la production de 100 000 barils de Sangomar, vous serez sur les chiffres que j'ai avancés. Le document présenté par Oukamois est juste le traitement de journalistes fait lors de la concertation nationale sur le pétrole et le gaz du 12 juin à Diamniadio. Depuis lors les réserves de 17 tcf se sont passées à 50.
Merci Patriote et Dakia pour toutes ces informations qui confortent nos analyses quant à la capacité de financement des impératifs de défense du Sénégal.
Du moment que nos projections pour un futur de l'Armée de l'air sénégalaise puissent se réaliser et offrir la meilleure sécurité aérienne possible au Sénégal, alors banco!
Texte de , créé le June 20, 2016, 3:39 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires