Rappels

  • Pays d'appartenance : Union Soviétique
  • Date de création :
  • Date de démantèlement :
  • Cocarde : drapeau

Présentation

Histoire
Les VVS soviétique constituèrent pendant des décennies une force aérienne majeure dans le monde.

Après un démarrage difficile dans les années 1920, elle connut une première période d'intense développement, faisant d'elle une aviation redoutable, jusqu'à ce que la période de purges menée par Staline à partir de 1937 ne l'affaiblisse gravement.

En grande partie détruite lors de l'invasion allemande de juin 1941, l'aviation soviétique fut péniblement remise sur pied et se révéla en mesure de dominer progressivement la Luftwaffe allemande, d'abord localement (à partir de 1943, et des opérations dans le Kouban) puis sur l'ensemble du front.

Jouissant d'un grand prestige en 1945, elle bénéficia des transferts de technologie allemande et britannique pour passer au stade du moteur à réaction, et fut dotée de matériels de premier ordre, tels que le chasseur MiG-15 ou le bombardier léger Iliouchine Il-28. Mais la fin des années 1950 marqua l'entrée dans une seconde période difficile, avec la priorité donnée aux forces stratégiques et aux fusées.

L'arrivée au pouvoir de Leonid Brejnev en 1964 et l'effort grandissant consenti par l'Union Soviétique pour renforcer ses forces armées relancèrent les VVS. De nouveaux programmes furent lancés, de nouveaux avions plus modernes entrèrent en service. Les années 1970 et 1980 constituèrent une sorte d'âge d'or, troublé cependant par l'opération en Afghanistan, qui révéla les faiblesses des forces soviétiques.

A cette période, trois composantes principales existaient : la PVO (défense aérienne : intercepteurs et missiles sol-air), la FA (aviation tactique, assurant la couverture et l'appui au profit des forces terrestres) et la VTA (aviation de transport, répartie en divisions et régiments). La PVO et la FA se répartissaient en armées aériennes, elles-mêmes divisées en divisions spécialisées et en régiments. Il existait aussi des unités indépendantes (régiments et escadrons), ainsi que des unités répondant uniquement à l’état-major des VVS.  

La réduction de l'effort militaire à partir de la fin des années 1980 fut la source d'un nouvel affaiblissement, cette fois définitif. Malgré tout, les VVS représentaient encore une force redoutable à la fin de la Guerre Froide : 420 000 hommes, près de 5 000 avions de combat et de 1 800 avions de transport.

La dislocation de l'Union Soviétique entraîna celle de la VVS, les nouveaux États récupérant une partie des matériels stationnés sur leur sol, et la crise économique réduisant sévèrement les budgets nécessaires pour l'entretien des forces. La fin de l'URSS fut aussi celle des VVS.

Appareils actuels

Unités actuelles

Anciens appareils

Du Viêtnam à la fin de l'URSS

Débuts de la Guerre Froide et des jets

La Seconde Guerre Mondiale

L'Entre-Deux-Guerres et la montée des périls

Les débuts de l'aviation et la Première Guerre Mondiale

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cette armée de l'air.

Implantations

Bases aériennes utilisées 173

Mappemonde Cliquez sur une puce pour davantage d'informations
Obtenir toutes les coordonnées : télécharger (fichier GoogleEarth / KML)
Povorino (Russie) Amderma (Russie)
Vatla (Estonie) Obriku (Estonie) Nurmsi (Estonie) Armavir-Baranovsky (Russie) Bobrovichi (Biélorussie) Bolshoye-Shiraki (Géorgie) Rutja (Estonie) Brand-Briesen (Allemagne) Pribytki (Biélorussie) Cirava (Lettonie)
Chojna (Pologne) Kunmadaras (Hongrie)
Ostrov Bolchevik (Russie)
Jonava (Lituanie)
Kirsanov (Russie) Choyr (Mongolie)
Falkenberg (Allemagne) Choibalsan (Mongolie)
Frunze-1 (Kirghizistan)
Chekurovka (Russie)
Grossenhain (Allemagne)
Damgarten (Allemagne) Takhiatosh (Ouzbékistan) Bagakhangai (Mongolie) Jelgava (Lettonie)
Jüterbog-Altes Lager (Allemagne) Kupyansk (Ukraine)
Kedainiai (Lituanie)
Kluczewo (Pologne)
Köthen (Allemagne) Uman (Ukraine)
Mustvee (Estonie) Dresba (Russie) Meria (Géorgie)
Mys Shmidta (Russie)
Vorkuta (ACB) (Russie) Zeithain (Allemagne) Nerchinsk (Russie) Mengon (Russie) Zerbst (Allemagne)
Ozinki (Russie) Hradčany (République Tchèque)
Olomouc-Neredín (République Tchèque)
Ovruch (Ukraine) Rechlin-Lärz (Allemagne)
Schlotheim (Allemagne)
Schonhauser Damm (Allemagne) Schweinitz (Allemagne) Urup (Russie)
Tartu-Raadi (Estonie) Sülte-Boldela (Allemagne) Vetrovoye (Russie) Smorgon (Biélorussie)
Vitebsk (Biélorussie)
Welzow (Allemagne)
Kalai Mor (Turkménistan) Mezõkövesd (Hongrie) Kyzyl-Atrek (Turkménistan) Wittstock (Allemagne) Maymanak (Ouzbékistan) Tedzhen (Turkménistan) Karabulak (Kazakhstan) Dzhebel (Turkménistan) Sol-Iletsk (Russie) Tápiószentmárton (Hongrie) Csákvár (Hongrie) Rogachevo (Russie) Velyka Krucha (Ukraine) Sarybulak (Kazakhstan) Aleysk (Russie) Lyambir (Russie) Daugavpils (Lettonie)
Luninets (Biélorussie) Kiskunlacháza (Hongrie)
Birofeld (Russie) Novorossiya (Russie) Brzeg-Skarbimierz (Pologne) Krzywa (Pologne) Legnica (Pologne)
Kalocsa (Hongrie)
Bliznetsy (Ukraine) Berezovka (Russie) Sármellék (Hongrie)
Koshka Yavr (Russie) Chervone-Pustohorod (Ukraine) Shonguy (Russie) Haapsalu (Estonie)
Röhrensee (Allemagne) Oryol-Yuzhny (Russie)
Debrecen (Hongrie)
Leonidovo (Russie) Nalayh (Mongolie)
Paplaka (Lettonie) Kostanay (Kazakhstan)
Jēkabpils (Lettonie)
Kimry (Russie)
Klimovo (Russie) Kobuleti (Géorgie) Birzai (Lituanie) Ozernaya Pad (Russie) Jonava-Est (Lituanie) Kazlų Rūda (Lituanie)
Vaiņode (Lettonie)
Šakiai (Lituanie) Dolon (Kazakhstan)
Kartena (Lituanie)
Kobrin (Biélorussie)
Kzyl-Agach (Azerbaïdjan) Sarata (Ukraine) Templin (Allemagne)
Blankenhain (Allemagne) Allstedt (Allemagne)
Wschowa (Pologne) Finsterwalde (Allemagne)
Szprotawa (Pologne) Reinsdorf (Allemagne)
Miyoshino (Russie) Eisenach-Kindel (Allemagne)
Milovice (République Tchèque)
Brandis (Allemagne)
Troitskoye (Russie) Tutow (Allemagne)
Medyn-Aduyevo (Russie) Lastochka (Russie) Pirsagat (Azerbaïdjan) Limanskoye-Est (Ukraine) Banka (Azerbaïdjan)
Zimovniki (Russie) Dobrynskoye (Russie) Żagań (Pologne)
Dalanjargalan (Mongolie) Gorelovo (Russie) Gurvanzagal (Mongolie) Krichev (Biélorussie)
Dunayevka (Russie) Śniatowo (Pologne) Belogorsk (Russie) Retzow (Allemagne) Novotroitskoye (Kazakhstan) Finow (Allemagne)
Maladzyechna (Biélorussie) Cochstedt (Allemagne)
Zhovtneve (Ukraine) Lüsse (Allemagne)
Sainshand (Mongolie) Dubno (Ukraine) Bezrechnaya (Russie) Yermolino (Russie)
Turkmenbashi (Turkménistan)
Luhansk (Ukraine) Tököl (Hongrie)
Dobryanka (Ukraine) Krupets (Ukraine) Strigino (Russie)
Zöllschen (Allemagne) Zhangiztobe (Kazakhstan) Ayaguz (Kazakhstan)
Neuruppin (Allemagne)
Pryluki (Ukraine) Gorodnya (Ukraine) Sperenberg (Allemagne)
Turkmenabat (Turkménistan)
Altenburg (Allemagne)
Danilovo (Russie) Tapa (Estonie)
Arabatuk (Russie) Vaziani (Géorgie) Khada-Bulak (Russie) Mogocha (Russie) Oleksandriia (Ukraine)

Bases aériennes utilisées par le passé 2

Numéros de serie

Forum

Il n'y a pas encore de sujet dédié. En attendant d'en créer un, voici les derniers messsages de la catégorie Europe.
Voir la catégorie complète » Créer un nouveau sujet »
Re: Armée de l'Air Française à 02/06/2019 15:30 ouakamois
Re Gazelle Tiger meet Mt de Marsan
Re: Forces aériennes Suisses à 03/06/2019 21:31 Jericho
Visiblement Lockheed-Martin a décidé de poser un Joker en montrant à la Suisse les bénéfices de la guerre en réseau et, pour se faire, vient d'envoyer pas moins de 4 exemplaires de F-35A à Payerne ! :ooh:
Et moi qui étais prêt à parier, il y a encore quelques semaines en arrière, que LM se désisterait au dernier moment ! … :mrgreen:
Re: Forces aériennes Suisses à 04/06/2019 10:19 iGH
Ou alors , avec 4 , ils sont presque certain que un exemplaire pourra voler tout les jours :fouet:

Ok , ok, pas tapper ! :sygus:
Re: Forces aériennes Suisses à 04/06/2019 16:04 Jericho

iGH a écrit

:fouet:

Ok , ok, pas tapper ! :sygus:
Pourquoi taper quand c'est la vérité? :mrgreen:

On en saura probablement plus vendredi, mais il semblerait qu'ils sont déjà arrivés avec plusieurs heures de retard suite à une mauvaise météo… :roll:
Re: Forces aériennes Suisses à 04/06/2019 16:31 iGH
Non là je m'insurge ! SI,si.. :D

Etre furtif par mauvais temps c'est pas du jeu ! Pour goûter à tout le potentiel de futilité d'un F-35 il faut qu'il n'y ai pas un seul nuage , sinon on pourrait croire qu'ils trichent en se cachant …. dans les nuages… ILs sont à fond chez LM… aucun doute ne sera permis sur le potentiel des F-35
Re: Svenska Flygvapnet - Suède à 04/06/2019 22:42 ouakamois
Visée pour acquisition de cibles ou caméra de reconnaissance
SAAB SK60C 23 yellow
Re: Voenno Vozdushniye Sily Rossii - Russie à 05/06/2019 15:15 ouakamois
Illyouchine IL22PP RF95673
Re: Irish Air Corps - Irlande à 05/06/2019 22:26 ouakamois
Cessna F172H Armé
Re: Cesk Letectvo a Protivzdusna Obrana - République tchèque à 07/06/2019 11:53 ouakamois
Vodochody L-159T2 Alca 6038 White
Re: Irish Air Corps - Irlande à 10/06/2019 13:18 ouakamois
Leonardo AW139
Re: Forces aériennes Suisses à 10/06/2019 13:57 Jericho
Visiblement Lockheed-Martin a décidé de poser un Joker en montrant à la Suisse les bénéfices de la guerre en réseau et, pour se faire, vient d'envoyer pas moins de 4 exemplaires de F-35A à Payerne !
Selon le rédacteur d'avianews (assez bien placé dans le domaine aéronautique en Suisse et qui ne semble pas vraiment croire aux chances du F-35), un des pilotes de l'USAF présent à Payerne aurait dit qu'en général les F-35 volent toujours à quatre. Il se pourrait que cette configuration permette de former un système radar interférométrique. En tous cas lors du dernier vol, soit le vol libre, ils prévoyaient de présenter les capacités du F-35 dans les opérations en réseau en faisant voler les quatre appareils en même temps.
Re: Armée de l'Air Française à 12/06/2019 09:58 ouakamois
Le Pilatus PC21 est operationnel dans l'Armee de l'Air
Re: Forces aériennes Suisses à 13/06/2019 11:56 Jericho
En ce 1er avril, une info assez incroyable vient de tomber: le Gripen E ne participera pas aux essais en vol en Suisse, ce qui le disqualifie du processus d'acquisition ! :o

Hein? Comment ça, on n'est pas le 1er avril?!? :bonnet:


L'Office fédéral de l'armement (armasuisse) a officiellement recommandé à Saab de ne pas soumettre le Gripen E aux prochains tests en vol en Suisse. La raison invoquée est que les systèmes à bord des Gripen E de préséries (39-8, 39-9, 39-10) sont encore en tests. Et comme il était spécifiquement précisé dans la demande d’armasuisse que l’ensemble des systèmes des avions qui participent aux essais en vol doivent incorporer une maturité opérationnelle…

Le Gripen E reste donc en course, mais avec un très lourd handicap. À mon avis, les Rafale et Super-Hornet deviennent les favoris, devant l'Eurofighter, puis le F-35.
Re: Forces aériennes Suisses à 13/06/2019 15:05 d9pouces
J'imagine que le handicap du F-35 vient du prix ?
La sanction est quand même bien violente pour le Gripen, d'autant que je pensais que le Gripen E était plus mature que ça. Croisons les doigts pour le Rafale !
Re: Forces aériennes Suisses à 13/06/2019 16:01 Jericho

d9pouces a écrit

J'imagine que le handicap du F-35 vient du prix ?
Rien n'est décidé encore, mais à mon avis le F-35 a deux gros handicap pour la Suisse, outre le fait qu'il n'est pas vraiment taillé pour l'interception (mais là je n'ai pas de résultats le prouvant).
- Le prix d'achat semble relativement correct, soit à peu près celui du Rafale, mais le coût opérationnel est particulièrement élevé. Il serait actuellement d'environ 35'000$ et, même si Lockheed Martin devait pouvoir le baisser à 25'000$ d'ici 2025, il reste très élevé face aux 10'000 à 12'000$ du Super-Hornet (sous réserve que les calculs prennent en compte les mêmes éléments). Pour les Rafale et Eurofighter, je crois que les chiffres se trouvent entre les deux… si quelqu'un a des références, ce serait chouette de les partager. :hehe:
- Les codes-sources ne sont pas disponibles, contrairement à ce qui est exigé, et les mises à jours doivent se faire à l'étranger, ce qui donne accès aux informations sur les vols militaires suisses.


d9pouces a écrit

La sanction est quand même bien violente pour le Gripen, d'autant que je pensais que le Gripen E était plus mature que ça.
En ce moment, il y aurait 4 appareils en phase d'intégration et de validation des systèmes :
- le Gripen NG biplace (39-7), qui intègre un grand nombre de technologie du E, dont le grand écran couleur unique en place arrière.
- le Gripen E (39-8) qui a effectué plus de 100 heures de vol et a testé divers systèmes et tiré différents types d'armements air-air et air-sol.
- le Gripen E (39-9) qui teste en ce moment les systèmes tactiques.
- le Gripen E (39-10) qui a commencé les essais en vol il y a à peine quelques jours.

D'après les spécialistes d'armasuisse et des Forces aériennes suisses, sur la base des informations et des analyses actuelles concernant le degré de maturité et d'intégration des sous-systèmes, plusieurs des missions prévues durant l'évaluation ne pourraient pas être exécutées efficacement. Les premiers avions de série doivent voler en fin d'année, mais le report des essais en vol à une date ultérieure irait à l'encontre de l'égalité de traitement de tous les candidats et ne constitue pas une option pour les responsables suisses.


d9pouces a écrit

Croisons les doigts pour le Rafale !
Voui, on peut.
À mon avis, il faudra déjà passer les votations populaires et ensuite, c'est très ouvert… Outre le prix (qui avantage le Super-Hornet) et les performances (qui avantagent les Rafale et Eurofighter), il faut voir les contreparties industrielles (à hauteur de 60% de la commande) et militaires (collaborations, exercices, formations, etc.). Et surtout le côté politique, où la Suisse est bien chahutée par l'Europe depuis quelques années, ce qui n'est bon ni pour le Rafale, ni pour l'Eurofighter. :S
Re: Forces aériennes Suisses à 13/06/2019 18:10 iGH
Ce qui est surprenant c'est le timing . On dirait que Armasuisse découvre au dernier moment l'état d'avancement des essais du Grippen.
Re: Forces aériennes Suisses à 13/06/2019 23:48 Jericho

iGH a écrit

Ce qui est surprenant c'est le timing . On dirait que Armasuisse découvre au dernier moment l'état d'avancement des essais du Grippen.
D'après ce que j'ai lu dans 2-3 médias et des forums, Armasuisse reste en contact avec les constructeurs depuis le début du programme d'évaluation. Ce qui n'a pas été révélé, c'est que depuis janvier SAAB se serait senti un peu court dans le "timing", en partie dû au report de 6 mois pour intégrer les entreprises brésiliennes Embraer et AKAER dans la fabrication de l'avion.
Par conséquent, voyant qu'il ne pouvait pas présenter des avions déjà opérationnels, SAAB pensait faire venir le biplace NG (39-7) mis à jour et un Gripen E. Malheureusement, les essais n'étant pas encore terminés, ils auraient proposé à Armasuisse de venir avec un monoplace Gripen E (39-8 ou 39-9) et un biplace Gripen D MS20. Mais comme l'avionique et la cellule de ce dernier est sensiblement différente et plus ancienne que le Gripen E, la proposition a été refusée, ce qui évite de devoir faire des calculs "bout de bois" que tout le monde interprète comme il veut… Donc le Gripen est refusé, ce qui permet d'avoir un point de vue net sur ces performances.
Re: Aeronautica Militare Italiana - Italie à 14/06/2019 09:31 ouakamois
Seconde commande de 13 Alenia M345 HET (High Efficiency Trainer) par l'AMI
Re: Polska Wojska Lotnicze Obrony Powietrznej - Pologne à 16/06/2019 23:09 ouakamois
PZL TS11 Iskra firing rockets
Re: Armée de l'Air Française à 18/06/2019 12:59 ouakamois
BEECHCRAFT 300 Extended Range F-GYEE
Au Journal officiel :
Décision du 5 juin 2019 relative à la classification d'un aéronef.
Vu le contrat n° 2018-1550 000 395, notifié le 17 décembre 2018 à la société CAE Aviation, relatif à l'acquisition d'heures de vol, sans équipage, sur un avion civil de type « BEECHCRAFT 350 Extended Range » au profit de l'escadron électronique aéroporté 00.054 Dunkerque, détaché sur l'opération «Barkhane»,
L'aéronef n'appartenant pas à l'Etat et dont le numéro de série et l'immatriculation figurent en annexe constitue un aéronef militaire au sens du décret du 29 avril 2013 susvisé pendant les périodes où, piloté par un équipage soumis au pouvoir hiérarchique du ministre de la défense, il est utilisé pour effectuer des missions au profit de l’État.
L'aéronef mentionné à l'article 1er est autorisé à porter des marquages militaires ainsi que la cocarde et à utiliser des indicatifs militaires B300 FL-479 F-GYEE
Sources deltareflex.com
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:52 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires